Gagner plus d'argent à la retraite : 6 méthodes qui marchent

par Sylvain Hascoët - publié le avril 7, 2021

Chers lecteurs, 

 

Je pense souvent à vous qui me lisez et n’avez pas encore franchi le pas d’une retraite à l’étranger.

 

Sachez que je le comprends parfaitement, ce sont des décisions qui se réfléchissent, parfois sur plusieurs années.

 

Aujourd'hui j’ai recensé 6 méthodes qui marchent pour avoir plus d’argent à la fin du mois à l’âge de la retraite.

 

Je parle de centaines d’euros de pouvoir d’achat en plus tous les mois.

 

J’espère qu’elles seront utiles à ceux qui en ont “vraiment” besoin.

 

  • Travailler un peu

 

En France près d’un demi-million de retraités* exercent une activité professionnelle tout en percevant leur retraite. 

 

Ceux qui travaillent “au noir”, une bricole par-ci, un cours particulier par-là, sont probablement aussi nombreux que les déclarés.

 

Pour certains comme Eliane, 71 ans, c’est une question de survie. Son témoignage m’a bouleversé. Je ne sais absolument pas si, dans sa situation, je serais capable d’un tel courage. 

 

“Actuellement je travaille pour une marque alimentaire dans un grand magasin de Paris. Je m’occupe du rayon de cette marque là. Donc l'approvisionnement, les commandes, la mise en rayon, la gestion du stock.

Ça me demande 12 heures par semaine. C’est un travail dur physiquement. Et maintenant j’ai des douleurs qui augmentent. J’ai mal au dos 24h/24, j’ai de l'arthrose dans les mains, c’est difficile maintenant physiquement. En fait, je continue à travailler pour acheter des livres… pour aller au cinéma, voir une expo de temps en temps, partir en vacances un petit peu : vivre dignement sa vie.”

 

En plus du bouche à oreille dans votre quartier, dans les associations que vous fréquentez, des sites spécialisés comme https://www.seniorsavotreservice.com/  regorgent d’offres, dans tous les départements.

 

Une partie menu du site “senior à votre service”

Heureusement, il y a des emplois plus faciles que celui d’Eliane !

 

  • Des particuliers peuvent avoir besoin de vos services pour garder leur maison, pour aller chercher leurs enfants à l’école, repasser du linge. 

 

  • Des professionnels peuvent également avoir besoin de vous. L’entreprise Adrexo par exemple emploie des retraités pour la distribution des prospectus dans les boîtes aux lettres. Vous en avez probablement croisé dans votre lotissement ou votre hall d’immeuble. 

 

Attention, cela ne conviendra à tout le monde. Si vous attendiez votre retraite avec impatience pour enfin “avoir le temps” - comme je vous comprends ! - cette approche augmentera votre pouvoir d’achat…

 

...mais vous privera de quelque chose de très précieux après lequel on court pendant toute notre vie : le temps libre, le repos.

 

  • Déménager pour un logement plus petit

 

Jouer sur son logement est une autre bonne option. Actuellement vous payez des charges et peut-être avez vous encore des remboursements mensuels de prêts.

 

Ou alors vous payez un loyer mensuel et des charges. 

 

Ce que vous pouvez faire, c’est viser plus petit. Cela vous permettra d’importantes économies à plusieurs niveaux : 

 

  • des frais d’entretien moindres
  • des charges de chauffage et électricité réduites
  • des charges de copropriété plus faibles
  • Si vous optez pour un petit appartement en centre ville, vous pourriez aussi avoir de bonnes surprises sur vos dépenses de déplacement (essence, entretien auto)

 

Forcément, un logement plus petit peut compliquer les choses pour accueillir des grandes tablées d’amis ou vos petits enfants pendant les vacances.

 

Mais combien de fois par an recevez-vous vraiment ces proches ? Ne vaut-il pas mieux, quand ils viennent vous voir, leur louer une chambre dans le voisinage proche, ce qui vous coûtera infiniment moins cher à l’année ?

 

  • Vendre votre maison ou votre appartement en viager occupé

 

En France, le viager a une réputation, disons… moyenne. Pour deux raisons :

 

  • Tout le monde connaît l’histoire de Jeanne Calment. Cette française morte à 117 ans a vécu pendant plus de 30 ans dans son appartement en viager. Le nouveau propriétaire est mort avant elle et l’appartement a été payé plus de deux fois son prix de marché via les rentes mensuelles. Personne ne veut de ça !
  • Les gens pensent qu’on “parie” sur la mort des personnes qui vendent en viager, ça leur fait froid dans le dos.

 

Pourtant je connais de nombreuses personnes qui ont amélioré leur qualité de vie grâce au viager. Ils en ont gagné un vrai confort financier. 

 

Monique, une fidèle lectrice basée à Toulouse (au soleil...mais en France) en témoigne : 

 

“Percevoir une rente à vie m’a libéré d’un poids, je me sens en sécurité financièrement. J’avais des difficultés à subvenir à mes besoins avec ma petite retraite mais maintenant, grâce à la rente, je peux me permettre certaines sorties que je n’aurai pas faites avant.”

Revers de la médaille du viager, vous ne transmettez pas votre patrimoine. Il faut que vos enfants soient prévenus et d’accord. Vous le vivrez mieux.

 

  • Investir en bourse

 

“Aucun doute, les retraités sont de grands investisseurs et nos meilleurs clients”. Voilà les mots de Eric, un ami qui fait du conseil en investissement boursier.  

 

“Beaucoup de retraités financent leur train de vie avec les dividendes de leurs investissements en bourse. Certains de nos clients sont devenus meilleurs que des gérants de portefeuille professionnels ! Mais il faut être honnête et transparent : on ne s’improvise pas investisseur, ça prend du temps et forcément un capital de départ. Pour certains par contre, c’est devenu une passion… et ils gagnent beaucoup !”

 

Pour résumer si pour vous les mots “bourse, action, dividende” sont (déjà) du charabia, passez votre chemin. C’est la plus rentable des méthodes que je mentionne mais c’est aussi la plus “casse-gueule”, pas pour tout le monde donc. 

 

  • Héberger un étudiant

 

Quand, petit breton, je suis “monté” à Paris pour mes études … j’ai partagé l’appartement de Marcelle, une dame veuve qui habitait un appartement trop grand pour elle toute seule dans le 14ème arrondissement.

 

J’en garde un super souvenir. 

 

J’avais pour moi une chambre spacieuse et lumineuse dans un appartement confortable très bien situé et à un prix défiant toute concurrence.

 

Pour Marcelle, mon petit loyer payait intégralement ses charges et… elle avait un colocataire qui mettait une certaine animation dans l’appartement !

 

Selon l’endroit où vous habitez, cette solution d’héberger un étudiant peut vous rapporter plusieurs centaines d’euros tous les mois.

 

La concession de votre côté sera de libérer et aménager correctement une pièce de votre logement, faire confiance à un ou une jeune étudiante que vous ne connaissez pas, accepter quelqu’un avec un rythme différent habite sous le même toit que vous.

 

Ça n’est pas insurmontable, surtout si votre maison ou appartement est bien distribué.

 

  • Changer les règles du jeu

 

Ces 5 premières méthodes, des milliers de retraités les appliquent en France. 

 

Par contre soyons clairs… ce sont des solutions de contournement. 

 

Nous “forcer” à toutes ces contraintes, nous plier à système ou on vous demande “toujours plus”, c’est le signe que nous vivons dans un pays trop cher, qui n’hésite pas à nous priver pour vivre dignement.

 

Moi, je pense que ce n’est pas la seule voie.

 

J’en viens à ma sixième solution, celle pour laquelle, je l’espère, vous lisez mes lettres : vivre beaucoup mieux en dépensant moins en vous installant à quelques heures de la France.

 

Vous y aurez un pouvoir d’achat plus élevé, vous paierez moins d’impôts, vous aurez un confort et un cadre de vie fantastiquse.

 

Dans mon prochain message, je vous présenterai, justement un endroit dont vous n'avez probablement jamais entendu parler. Ce n’est pas au bout du monde, c’est à 2h30 de la France, en Europe.. 

 

Le coût de la vie y est 50% inférieur à la France. Avec 1000€ par mois, vous vous y réveillerez tous les matins face à la mer, et ménerez une vie plus que confortable.

 

Bien à vous,

Sylvain Hascoët

 

Important : Vos avis sur mes lettres me sont très utiles. Vous pouvez commenter ce message en cliquant ici : commenter ou répondre directement à ce mail.

 

Un appel spécial : si vous êtes “retraité nomade” c'est-à-dire que vous bougez tout le temps entre plusieurs lieux de vie, en France comme à l’étranger, écrivez-moi, votre expérience m’intéressera beaucoup !

S’abonner
Notifier de
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Cheyppe
5 mois il y a

Message intéressant, j'attends la suite !

jmst
5 mois il y a

Ce n’est pas au bout du monde, c’est à 2h30 de la France, en Europe.. 

vivement le message suivant......

malinowski henri
5 mois il y a

salut .....sans preuve...... je pense qu'un pensionné en Espagne ne peut cumuler revenu espanol et pension mais comme ici tout change en 1 jour ????¿¿¿¿¿

FranceR
5 mois il y a

Bonjour Sylvain, j'adore chacune de tes lettres...est-ce que tu as certaine destination du coté de l'Amérique ou seulement du coté Européen...merci et surtout n'arrêtes pas

Christophe
5 mois il y a

Très intéressante lecture qui peut donner bien des idées à ceux qui en ont besoin.
J'attends le prochain article avec impatience.

Martine
5 mois il y a

Sympa vos lettres , j attends la suite car nous allons franchir le pas rapidement pour le sud de l espagne...