Pourquoi les Français de l’étranger sont PLUS sympas que les autres

par Sylvain Hascoët - publié le février 12, 2021

Tous les quatre ans pour la Coupe du Monde de football, je redeviens sélectionneur de l'équipe de France.

Partout où j’ai des amitiés, je raconte des histoires de ma Bretagne natale.

C’est mon paradoxe.

Je vis hors de France… et je reste Français de cœur.

Mais attention.

Ça ne veut pas dire que je ne m’intègre pas aux pays ou j’ai vécu.

Au contraire, je pense que pour bien réussir son expatriation il faut être plus portugais que les Portugais si vous vivez au Portugal, plus espagnol que les Espagnols si vous vivez à Madrid etc.

C’est ce que j’essaie de faire.

L’obstacle pour y arriver c’est la langue.

Si vous êtes comme moi vous voudriez être Shakespeare avant de murmurer une phrase en anglais et dire “grazie mille” avec l’accent de Pavarotti quand on vous apporte votre espresso !

Mais un peu de patience.

 D'abord, jetez-vous à l’eau avec des phrases simples. Des formules de politesse, des conversations courantes dans les commerces ou avec vos voisins.

Les gens apprécient ceux qui font l’effort, même s’ils baragouinent. Personne ne se moquera de vous parce que vous écorchez un mot.

 

COCORICO, LES FRANÇAIS SONT SYMPAS

Deuxième conseil, encore plus important : comptez sur vos compatriotes.

S’installer à l’étranger pour y vivre, c’est une affaire, quand même.

Dans les mois de votre arrivée les Français qui vous ont précédé seront d’une aide précieuse.

Ils ont essuyé les plâtres avant vous :

  • déclaration au consulat
  • abonnement Internet
  • assurance santé
  • femme de ménage
  • médecin de confiance à proximité
  • ou simplement petits restos sympa s

Leurs conseils seront inestimables.

Grâce à eux dans les premières semaines vous économiserez du temps et de l’énergie.

Et vous serez surpris : ces Français là sont INCROYABLEMENT AIDANTS.

“En France, on passe notre temps à se critiquer, à se taper dessus, et dès qu’on met le pieds à l’étranger, il y a une solidarité que je n’aurais jamais imaginé

Ce que m’a rapporté mon ami Jean-Pierre, lecteur de la première heure et retraité dans les Pouilles, en Italie.

 

GOÛTEZ AUX MADELEINES THAÏLANDAISES

Bien emballé dans les valises en soute. Ou dans une glacière dans le coffre de la voiture.

Je l’ai fait des dizaines de fois. Pour se faire plaisir.

Le résultat était  à chaque fois le même : jamais fantastique, jamais désastreux. Toujours décevant.

Je ne rapporte plus mes “pépites françaises” à l’étranger.

Le camembert au lait cru que j’adore, je le savoure à Noël en Normandie, dans ma belle famille. Son goût, là-bas, est incomparable. C’est ma madeleine de Proust*.

“Depuis qu’elles sont venues nous voir à Phuket après notre installation, nos petites filles ne veulent plus manger au resto Thaï à Nantes alors qu’elles aimaient y aller avec leurs parents. Elles ont le souvenir de Phuket en tête, elles n’en démordent pas” m’écrivait l’été dernier Martine, qui habite en Thaïlande.

Partager ce renouveau avec ceux qu’elle aime.

Leur offrir leur “nouvelle madeleine” : Une envie incroyable de revivre ce moment, là-bas, ensemble, en Thaïlande.

C’est ce que Martine a réussi à faire. Pour son plus grand bonheur… et celui de sa famille.

Vous l’aurez compris, le gaulois réfractaire que je suis est très heureux de “vivre à Rome comme un romain”.

Mais vous ? Écrivez-moi pour partager vos anecdotes d’intégration, je publierai les meilleures d’entre elles !

 

Bon vent,

Sylvain Hascoët

S’abonner
Notifier de
15 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-Marie
4 mois il y a

Car on a la belle vie 🙂

Maxime
4 mois il y a

merci pour cet article 100% d'accord

Juliette
4 mois il y a

Vivre à l'étranger sous le soleil c'est le bonheur 🙂

podtiaguine
3 mois il y a

bonjour , je vais souvent moi et ma femme en Epagne ;au début pour la langue ça a était très dur mai avec persévérance nous le parlons bien.

Perez
3 mois il y a

Vous dites que je je suis inscrit la retraite au soleil je suis tout à fait d'accord mais je n'ai reçu aucun document à télécharger.

VERRIER Bernard
3 mois il y a

Bonjour, nous avons fait le grand "saut" pour aller vivre notre "automne" en THAILANDE ! en août 2011 ...Le temps passe trop vite ici bientôt 10 ans de bonheur partagé au soleil, entouré de gens thaïs aimables à souhaits(s'ils le désirent !), avec toute une communauté française qui essaie de s'entraider face aux multiples tracasseries administratives (comme en France d'ailleurs!) ... La liberté totale si vous ne faites pas de "bêtises", les services au consommateurs sont au TOP avec des magasins ouverts 24/24 7j/7....etc...NON ! on ne regrette rien même si les contraintes de la langue thaï et anglaise sont parfois désagréables...mais on fait avec !! Merci pour vos pages pleines de bons sens , sourires et clins d'oeil avec des astuces à vivre et à prendre dans les pays d'accueils...

Jean-pierre Ader
2 mois il y a

jen'ai reçu aucun document à télécharger

2 mois il y a

Bonjour,
Je suis toujours en activité, peut être pour 5 ou 6 ans encore. Si mes moyens me le permettrons je préfère quitter la vie active bien avant. Pour l'instant je me projette dans l'avenir et je suis en pleine réflexion sur le pays où je m'installerai avec ma femme. Une 1ere approche nous laisse penser que le Panama est le pays idéale puis le Costa Rica. Si vous avez d'autres idées cela nous aidera beaucoup.
Nos ambitions d'expatriation se justifient par un climat ensoleillé, la mer, un coût de la vie attrayant, l'absence du racket fiscal, nous sentir comme si nous étions en France sans les contraintes qui vont avec. Merci pour votre aide. Francis

Pascale223
2 mois il y a

Bonjour. Pour ma retraite, j'ai acheté une petite maison dans un village au centre du sud de la Sardaigne. J'avais des cousins éloignés que je voyais régulièrement depuis plus de 5 ans. Ma maison se trouvent à 40 mn de chez eux, dans un tout petit village. Je ne parlais pas la langue que j'avais juste étudié 2ans à l'école.
Je me suis retrouvée seule au début puis mes voisines sont venues me voir petit à petit, prendre de mes nouvelles.
Il y a 3 ans de cela. Je continue mes travaux et j'ai trouvé ma meilleure amie : ma voisine, seule elle aussi avec son grand fils. Nous faisons tout ensemble : les balades, les courses, les girons dans le quartier et nous buvons le café tous les jours. J'ai fait d'énormes progrès avec la langue et n'ai plus peur de dire : je n'ai pas compris.
Je passe Noël avec ma fille et mes petits-enfants. Je rentre les garder 3 semaine en juillet et j'espère les voir cet été pour les vacances. Voilà.
Je ne me suis pas encore séparée de ma maison en France mais je pense sérieusement la mettre en location...
Voilà. Une retraite des plus agréables.

Pascal ROCHETTE
1 mois il y a
Reply to  Pascale223

Bonjour Pascale

Merci de votre témoignage qui m'intéresse car je pense moi aussi à trouver, dans un premier temps, un point de chute...et plus si affinité!
Ce serait sympa de rester en contact d'autant plus que j'espère y aller en Septembre faire le tour en moto?
Bonne continuation

Pascal à Nice

LE BLE Jean-Luc
1 mois il y a

je souhaiterais avoir un contact avec un Français en retraite à Malte. Suis tenté d'y aller . Jean-Luc

BAUDOUY
1 mois il y a

Bonjour Sylvain,
j’ai été extrêmement intéressée par votre e-mail et me suis inscrite à votre news letter, Bravo pour cette belle idée.
Actuellement nous sommes installés depuis 6 mois en Argentine car notre fils qui y est depuis 3 ans s’est marié et construit une maison pour son épouse et lui, dans laquelle il nous a réservé une grande chambre pour venir passer au soleil l’hiver Français.
nous sommes emballés la qualité de vie en général, les conditions de vie 5 fois moins chères qu’en France, la gentillesse des gens,la sécurité de la ville de 5000000 habitants et envisageons notre retraite dans ce pays.
Auriez- un guide de « Ma retraite en Argentine »? Merci à vous.

Robertbompuis
1 mois il y a

SYLVAIN êtes vous en famille avec Didier Hascoet que j'ai très bien connu mais que j'ai perdu de vue et je serais heureux de savoir ce qu'il est devenu

Gilbert Lucas Grousset
13 jours il y a

Bonjour, voila trois ans que nous vivons avec mon.épouse a Miami platja en Catalogne mais aussi après des années où nous y allions en vacances en camping pour quelques mois surtout l'hiver. Nous y avons des amis espagnols rencontrés au bal des anciens car nous adorons danser et heureusement car j'ai eu un gros problème de santé en janvier et c'est une de.nos amies qui m'a sauvé la vie
C'est très agréable d'y vivre et maintenant nous allons en France en vacances

Emmanuelle
5 jours il y a

bonsoir, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture et me dis que c'est une belle perspective! je rêve du sud de l'Italie...