Sujet tabou : le divorce gris

par Sylvain Hascoët - publié le juin 9, 2021

Chers amis,

 

Je pense que vous ne me contredirez pas : le départ à la retraite est une des étapes qui bouleversent le plus notre vie après l’arrivée d’un enfant ou une longue maladie.

 

Il y a un phénomène sous-estimé : le malaise que la retraite crée dans le couple.

 

D’après la spécialiste Marie-Claude Dessaint*, 25% des couples se séparent dans les 5 premières années de la retraite.

 

Les experts ont un nom affreux pour ce phénomène : le “divorce gris”.

 

Je ne m’attendais pas à une telle proportion et elle me fait réfléchir.

 

C’est vrai que notre quotidien a été sur-occupé, pendant des décennies, par le travail, par les enfants, par les contraintes de la vie active.

 

Et hop, du jour au lendemain, on se retrouve nez à nez avec sa femme ou son mari.

 

Du matin au soir, du lundi au dimanche.

 

Quel couple n’en serait pas secoué ? 

 

Ce divorce des 5 premières années de la retraite, ce sont des rêves brisés.

 

Outre l’impact affectif, la peur de la solitude, il y a aussi des conséquences financières. Les moyens se divisent en deux, les marges de manœuvre pour les projets s’amenuisent…

 

…les charges, elles, s’additionnent. 

 

Je n’ai pas de “guide” pour contrecarrer ce choc bien sûr. Qui l’aurait ?

 

Mais peut-être qu’avoir des projets en commun, assez à l’avance, peut aider.

 

Et aussi des  passions purement individuelles, qui aident à ne pas se sentir démuni une fois qu’on est face à l’autre.

 

Le témoignage de Nadine me semble témoigner de ce bon équilibre :

 

“On a nos projets communs, comme l’organisation de notre escapade de deux mois à chaque printemps et puis au quotidien, on a nos activités respectives, Jacques, c’est vélo et bricolage et moi, gym et un peu de bénévolat dans une association. On a trouvé notre équilibre”.

 

S’agissant des couples qui se défont “malgré tout” cela relève du secret des cœurs.

 

Si vous, chère lectrice, cher lecteur, avez surmonté cette épreuve, votre témoignage nous sera le bienvenu ici. Je le lirai avec beaucoup d’attention.

 

Bien chaleureusement,

 

Sylvain Hascoët


Sources :

https://www.coupdepouce.com/vie-perso/couple/article/couple-a-la-retraite-que-reste-t-il-de-nos-amours

S’abonner
Notifier de
12 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pierre
3 mois il y a

Bonjour Monsieur
j ai eu l’occasion de lire vos propositions concernant les eldorados pour les retraités.Je
suis un peu atterré par certaines propositions surtout concernant la Sardaigne que je connais bien car dire que c’est facile de trouver des locations à bas prix c’est faut et la vie est aussi chère qu’en France.Alors Monsieur vérifie vos infos avant de les communiquer.

3 mois il y a

D accord avec vous c est infiniment pénible on a surtout l impression d etre DE TROP dans ce monde où seul le profit compte et l on vit comme le disait Jacques Brel de projets qui ne feront qu attendre...

jacqueline morgand
3 mois il y a

Bonjour Sylvain,
Je lis vos courriers depuis quelques temps... depuis que j'ai décidé de partir ailleurs. En retraite depuis 1 ans, j'ai décidé de me séparer de mon compagnon et je vis aujourd'hui avec ma petite retraite et le projet de m'installer à l'étranger, là où la vie est moins chère.
Pour reprendre votre sujet, ma retraite à été le facteur "déclenchant" à la rupture car notre couple était déjà mal en point.
Je vais m'installer à l'étranger, seule, et je vous raconterai

RORO
3 mois il y a

Bonjour Jacqueline,
Je me retrouve un peu dans votre commentaire. Moi aussi je suis retraitée depuis janvier de cette année et j'aimerais beaucoup changer de vie. Partir à l'étranger pour le climat, la mer et comme vous l'évoquez aussi, le coût de la vie plus intéressant. Puis-je vous demander comment vous avez procédé? Si vous pouviez me donner quelques conseils, ils seraient les bienvenus. Merci beaucoup

3 mois il y a

Un vrai risque car le décor change pour les deux. La pérennité d'un couple tient sur des valeurs partagées et/ou partageables.
Individuellement, on est déjà face à un bouleversement et il faut le gérer...à deux et réciproquement. Il s'agit donc d'une épreuve supplémentaire de vérité pour un couple.
Le couple doit donc se préparer et partir à la conquête d'un nouveau projet à partager et réciproquement acceptable.
Il faut donc y réfléchir avant et pendant avec...respect et amour.

3 mois il y a

Bonjour,
Lors de mon départ à la retraite, nous avons créé une association culturelle que je gère, mais dans laquelle mon mari est très investi. Lui a été retraité plus tard.
15 ans après la création de l'association, j'essaie d'être moins "prise" par cette activité qui a débouché sur de nombreuses activités: un festival, des albums jeunesse, des ateliers... etc
Et nous avons tourné un long métrage... (nous, je veux dire mon mari et moi. Lui à la caméra et au montage et moi à l'écriture du scénario, la mise en scène et la direction d'acteurs... et j'en passe!)
Le tournage du 2ème a été suspendu par la pandémie. C'est une passion que nous avons découverte et que nous partageons...
Par ailleurs, nous sommes tous les deux très bricoleurs et avons complètement restauré plusieurs appartements, au fur et à mesure de nos déménagements, créé des espaces verts sur les terrasses...
Bref, nous manquons de temps pour réaliser tous nos projets...
En outre, nous avons accueilli un de nos petits-fils chez nous. Ça ajoute de la vie! Nous allons très souvent au théâtre, recevons des amis...
Et nous discutons beaucoup ensemble... alors pas de divorce gris en perspective!
même si financièrement ce n'est pas folichon!
Changer de pays, ça pourrait nous tenter, mais nous avons construit trop de choses ici!
Cordialement.
MJ C

mangenot
3 mois il y a

Bonjour , j'apprécie beaucoup vos articles sur la retraite au soleil , merçi . Quand au divorce gris , je connais malheureusement ,ma femme a demandé le divorce dès qu'elle a été en retraite , peut e^tre pour ne pas me voir et me supporter toute la journée ! Je ne m'en suis jamais remis 20 ans après .

ALEXANDRE Bruno
3 mois il y a

Bonjour,
Pour confirmer votre message : notre dernier fils alors âgé je crois de 17 ans nous a dit : le mariage ça commence à la retraite !
Nous avons eu une année difficile, mais vraiment ça vaut la peine de faire des efforts chacun de son côté !
Bonne journée,

GUY
3 mois il y a

Bonjour Sylvain,
Je lis vos courriers depuis quelques temps et sur ce sujet, j'ai Ma solution....je travaille avec ma femme depuis 15 ans ! nous sommes 24h sur 24 ensemble...alors la retraite ( envisagé dans 2/3 ans ) ne nous fait pas peur...au contraire !
merci pour vos articles.
Guy

Titine
3 mois il y a

Il est vrai que la retraite chamboule pas mal de choses, mon époux et moi l'avons prise presque en même temps, lui étant plus ou moins forcé par son travail et moi parce qu'il le souhaitais, parce que la cellule de travail où j'exerçais fuit faire et aussi disons le après calcul des revenus il était évident que mon salaire 'partait 'pour les impôts. Je ne regrette pas ce choix, nous avons toujours beaucoup de projets de voyages, c'est une chance nos moyens nous le permettent, nous nous entendons très bien, beaucoup de complicité entre nous. Mon mari veut toujours tout faire avec moi, il est adorable mais il est vrai que parfois j'aimerai faire seule certaines choses, je sais que lui ne veut faire des choses qu'avec moi alors par amour pour lui j'y renonce. Pourquoi se plaindre, nous avons tout et surtout sommes toujours amoureux.....n'est ce pas l'essentiel !!!!

BARREAU " JCBGonzealaise "
3 mois il y a

J'ai lu quelques témoignages....qui , pour certains , sont bien négatifs . Je n'ai pas la prétention de détenir la solution, mais, en ce qui me concerne, j'ai la chance d'être marié avec une femme intelligente ( j'ai pas dit intellectuelle ) qui , divorcée elle-même, m'a rencontré alors que je venais de me séparer pour la deuxième fois . Je crois, après deux années de vie en couple, que nous avons constaté qu'il serait << catastrophique >> de se séparer encore une fois,nous nous sommes encore, mariés ( ça fait 19 ans )..Nous avons donc décidé de sauvegarder nos " jardins secrets " et de laisser à chacun la possibilité de vivre ses envies, à partir du moment où elles ont été exposées et acceptées mutuellement . Divorcer coûte toujours cher !....2 fois pour moi, 1 fois pour elle, impossible avec nos métiers et nos ressources de pouvoir dès la retraite arrivée, d'acquérir encore, de quoi abriter notre << dernière vie >>.. et finalement, après quelques " études " pour des contrées " exotiques " certes abordables mais trop..lointaines, nous en avons conclu que, soit le Portugal, soit l'Espagne -- pays européens -- l'aventure qu'on ne craint pas est quand même moindre !-- seraient l'idéal pour émigrer. La pandémie du Covid nous ayant retardé, nous attendons le mois de septembre pour aller visiter les contrées qui pourraient correspondre à nos désirs et nos goûts de vie ; Se retrouver vivre à deux, demande , de la part de chacun du couple, des règles claires et librement consenties . Nous, ça fait déjà longtemps qu'on avait pressenti le sujet et il a été naturel de l'appliquer ....Evidemment, c'est peut-être plus difficile pour un couple qui vit depuis 45 ans ensemble ...De toute façon, un ( énième ) déménagement va , forcément , mettre de l'ambiance !!! LOL ! Mais ce sera sans doute, un grand bol d'air et d'espoir pour << finir en beauté >>

3 mois il y a

Je connais mon épouse depuis 70 ans Nous sommes mariés depuis 63 ans
Nous avons subi des épreuves dans notre vie commune , nous les avons surmontées . Je ne suis plus le très grand chef tout puissant que je fus durant ma vie professionnelle ,
Mon épouse a été une «  femme au foyer «  exemplaire qui a élevé nos trois enfants J’ai accepté d’être rentré dans le rang et nous vivons une retraite heureuse en partageant beaucoup de nos activités Notre joie et de nous occuper de nos petits enfants -8- et arrière petits enfants-9-
Cela nous permet de supporter la situation désastreuse actuelle de la FRANCE et du MONDE . Mais il y a eu pire dans le passé