Votre retraite au Soleil... en France ?

par Sylvain Hascoët - publié le août 13, 2021

Des destinations exotiques comme la Malaisie ou le Costa Rica, des pays “cousins” comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal... à travers les lettres que je vous adresse depuis plusieurs années, c’est de destinations à l’étranger dont je vous parle. 

“Evidemment qu’on souhaite vivre une meilleure retraite, mais j’ai passé toute ma vie en France, ma famille est ici, partir serait un crève-cœur.”

Comme Elisabeth, vous êtes nombreux à m’écrire votre attachement à la France, tout comme votre ras-le-bol de ne pas mieux vous en sortir.

Vivre en France, avec un bon pouvoir d’achat, un environnement sûr, un climat doux, un système de santé performant ou encore une fiscalité douce…pour beaucoup d’entre vous, ce serait LE cocktail magique d’une retraite de rêve

Alors certains vont m’écrire : 

“On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre”

“Ils cherchent le mouton à cinq pattes”

… tant pis pour les rabat-joies !

De nombreux exemples, parmi les lecteurs de ma lettre, sont la preuve que l’on peut vivre une belle retraite, sans forcément sacrifier ce à quoi l’on tient vraiment. 

Un havre de paix pour votre retraite

C’est le cas de Claude : “J'ai eu le coup de foudre quand j'y suis allé en 2015. Au bout de 3 jours, j'ai voulu y vivre, j'étais déjà en train de faire les agences immobilières. La tranquillité, la sécurité, l'air de la montagne, une vraie sérénité, des gens adorables... je me suis senti tout de suite bien.”

Claude vit “quasiment en France”

Plus précisément entre l’Espagne et la France. Dans la petite principauté d’Andorre.

“Je traverse la frontière, en moins de 5 minutes, je suis en France d’un côté, en Espagne de l’autre. Entre les deux, il y a mon petit paradis sur terre”

Et il faut bien admettre qu’Andorre a de sérieux atouts pour mener une douce retraite, tout en bénéfiiciant des atouts naturels de ce mini-état niché au cœur des Pyrénées !

1. Un coût de la vie « pas cher »

Bien que situé entre la France et l’Espagne, Andorre n’est pas membre de l’Union Européenne et ne fait pas partie de l’Espace Schengen. 

Cette spécificité lui permet de ne taxer que très peu les marchandises : 

La TVA locale est de 4,5% contre 20% en France pour la majorité des biens de consommations ! 

D’après Claude, le coût de la vie quotidienne sur place est donc entre 15 et 20% moins élevé que dans une ville moyenne comme Tours !

2. Une fiscalité attractive pour votre retraite

Depuis 2016, la France et Andorre sont liées par une convetion fiscale, de non double imposition. 

Concrètement ? Si vous devenez résident fiscal en Andorre, votre pension de retraite ne sera plus soumise à l’imposition en France mais ce sera l’administration fiscale andorrane qui prendra le relais… à votre avantage !

A Andorre, l’imposition est progressive, comme en France, mais pas vraiment aux mêmes niveaux. Votre retraite sera soumise à une retenue en trois tranches (barème 2021 pour les revenus annuels nets) :

  • 0% pour les revenus jusqu’à 15 018 € ;
  • 12% pour les revenus compris entre 15 018€ et 43 563€ ;
  • 20% au-delà

Les taux de 0 % et 12 % étant libératoires de l’impôt sur le revenu, la fraction des revenus jusqu’à 43 563 € est exclue du calcul de l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire qu’aucun impôt supplémentaire ne sera dû sur les revenus jusqu’à 43 563 €.

Une excellente nouvelle pour vos finances !

3. Sécurité et douceur de vivre

“Pas de gens bruyants, pas d'incivilité, pas de hurlement, les gens sont souriants, aimables, polis... ils prennent leur temps”, témoigne Claude.

En effet, vérification faite, les forces de l’ordre en Andorre interviennent en majeure partie pour des faits de contrebande (trafics de cigarettes et d’alcools)

 La vidéosurveillance, des forces de l’ordre discrètes mais bien présentes et le fait que le pays ne dispose que deux voix d’accès munies de frontières ne sont certainement pas étrangers à la quiétude de ce territoire où il fait si bon vivre. 

La Principauté a aussi su conserver civisme et courtoisie : les andorrans témoignent d’un grand respect pour leurs aînés, qu’ils n’hésitent pas à fêter au cours des nombreuses animations traditionnelles organisées tout au long de l’année.

Info importante : la plupart des andorrans parlant également le français, les rapports entre les gens sont grandement facilités.

4. Un système de santé performant

Doté d’un hôpital à la pointe, la Principauté dispose de l’un des meilleur ratio habitant/médecin d’Europe.

Les médecins généralistes, dentistes, ophtalmologues, infirmières, phlébologues, pharmaciens et autres spécialistes y sont extrêmement compétents.

Claude me le confirmait : “De nombreux cyclistes professionnels élisent domicile en Andorre. Outre les Pyrénées comme fantastique terrain d’entraînement, les équipements médicaux à la pointe sont un véritbale atout”.

Bon plan pour les retraités français : Du fait d’accords signés entre la Sécurité Sociale française et la Cass andorrane, les retraités expatriés en Principauté peuvent librement se faire soigner en Andorre ou en France, sur les mêmes bases de remboursement !

5. Une situation idéale, un climat irrésistible

Nichée entre la France et l’Espagne, Andorre jouit d’un climat de type méditerranéen, son ciel offre plus de 300 jours de soleil par an

 

Amis frileux, si les températures montagnardes affichées sur les cartes météo peuvent impressionner, la réalité est toute autre ! En effet, du fait d’un froid « sec », le ressenti est la plupart du temps, contre toute attente, bien plus agréable qu’ailleurs. Avantage de la montagne, il ne fait généralement pas trop chaud l’été.

 

Et si, comme nombre de mes lecteurs, vous ne souhaitez pas être séparés de votre famille, de vos amis ou de vos petis enfants, le fait qu’Andorre soit “collé” à la France est un véritable atout.

 

Il y a un “mais”...côté finance

Le tableau semble en tout point idyllique. Mais comme toujours, je suis totalement transparent, il y a une barrière à l’entrée.

Un pré-requis indispensable pour pouvoir s’installer dans ce paradis de retraite : un investissement nécessaire de 350 000€, souvent sous forme d’achat immobilier.

Certains vont me dire que je suis fou, que le soleil a trop tapé !

C’est tout l’inverse. De nombreux lecteurs ou membres de mon Club sont aujourd’hui propriétaires de leur appartement en banlieue parisienne, d’une maison en périphérie de Lyon ou d’un joli corps de ferme en Normandie.

Le marché dans les grandes villes et l’attraction que suscitent aujourd’hui la campagne font que beaucoup d’entre vous disposent de ce capital… via leur résidence principale.

Evidemment, l’idée n’est pas de tout bazarder du jour au lendemain. Mais peut-être que certains d’entre vous, comme Claude, décideront de troquer leur pavillon résidentiel pour un joli chalet au Soleil dans les Pyrénées ! 

Si le témoignage de Claude vous inspire ou si vous avez des questions à lui poser sur Andorre, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire. Il les lira avec plaisir et attention.

Bien chaleureusement,

Sylvain Hascoët

S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fernando
1 mois il y a

Intéressant. Quid des belges ou des espagnols qui s’installeraient à Andorre ?
Cordialement,

Pascal
1 mois il y a

Bonjour
Trés interessant. L'Andorre je connais un peu et j'ai toujours été attiré, amis pas sous cet angle fiscal qui complète biens mes envies.

Que voulez vous dire :

Les taux de 0 % et 12 % étant libératoires de l’impôt sur le revenu, la fraction des revenus jusqu’à 43 563 € est exclue du calcul de l’impôt sur le revenu, c’est-à-dire qu’aucun impôt supplémentaire ne sera dû sur les revenus jusqu’à 43 563 €.

ca veut dire, par exemple que pour quelqu'un qui gagne 60000 il en sera imposé à 20% que sur 16437€, soit un impot total de un peu plus de 3200€ ? Si tel est le cas, effectivement, il n'y a pas photo question fisc.

Ensuite sur les 350000€ pour être résident fiscal, ne peut il pas contenir des en cours bancaires (coptes, assurance vie, ...) ?

Enfin, pourquoi attendre la retraite? Ne peut on pas être résident fiscal en Andorre en habitant en France?

Merci de vos réponses

Cordialement

Maïné
1 mois il y a

Bonne idée la principauté d'Andorre, mais quelle langue y parle t on, l'espagnol j'espère, que je parle assez couramment? Or pour moi, il est indispensable de parler la langue du pays qui m'accueille!

Thabault
1 mois il y a

Cela veut dire que l’on paye 20% après les 45 000€ ! Et sur tout type de revenus de retraite et financiers.
merci de confirmer.
cordialement

Muntz
1 mois il y a

Que veut dire résident fiscal en Andorre?Nombre de résidents fiscaux au Portugal se sont faits « rapatriés « par le fisc français .Quelles sont les conditions à respecter ?

Michel Labrecque
1 mois il y a

Bonjour,
Cet article sur la principauté d’Andorra ne nous laisse pas indifférents, ma femme et moi, canadiens du Québec!
Outre l’investissement de 350 000 euros, donnant droit de s’y installer, est-ce qu’il y a plusieurs modalités et attentes?
Merci et bonne journée!

vialis
1 mois il y a

Bonjour,
Effectivement, je connais Andorre pour y avoir séjourné deux semaines et j'en ai gardé un très bon souvenir.
Cela dit, dans le domaine immobilier, pourrait on connaître certaines offres d'achat (appartement et/ou maison) ?
Merci
Marc Vialis

Gruaz killy
1 mois il y a

Bonjour, je connais Andorre pour y avoir séjourné tout les ans 1 semaine en période de ski et une à deux semaines en été j'en ai de très bon souvenir.
Cela dit, dans le domaine immobilier, pourrait on connaître certaines offres d'achat (appartement et/ou maison) ?
Merci

ALAIN BOUSSEMARD
1 mois il y a

bonjour claude pouvez vous me donner une extimations de prix d une petit maison en location de janvier a avril je vous souhaite une bonne journee

Hugues GEORGETTE
30 jours il y a

Bonjour a tous,
L'Andorre fait rêver, seulement il y a un HIC, les conditions d'admission au statut de résident.
Le statut de résidence fiscale passive ( retraités/es) en Andorre permet de s’y installer sans exercer une activité professionnelle en Principauté.
Ses modalités d’obtention sont les suivantes :

  • engager un capital minimal de 400 000 € consacré à un investissement (bancaire, immobilier, entrepreneurial, etc.) ;
  • déposer une caution de 50 000 €, restituée en cas de non reconduction du statut ;
  • déposer une caution complémentaire de 10 000 € pour chaque membre de la famille ;
  • être âgé au minimum de 18 ans ;
  • justifier d’un casier judiciaire vierge ;
  • se soumettre à une visite médicale ;
  • séjourner au minimum 90 jours effectifs par an en Principauté d’Andorre ;
  • apporter la preuve d’un niveau de ressources minimum au moins 4 fois supérieur au niveau moyen du pays ;
  • disposer d’une adresse officielle.

Je demanderai à Claude d'avoir la gentillesse de nous dire à quelle somme correspond le niveau de ressources minimum au moins 4 fois supérieur au niveau moyen du pays, 40 000€ ? 50 000€ , 6O 000 € par an? Merci
Je vous souhaite à tous une belle journée
Bien Cordialement
Hugues

soizik
11 jours il y a

voila plusieurs années que je cherche à quitter à regret mon pays, la France, car je ne reconnais plus le pays qui m'a vu naitre et je suis emballé par votre article, c'est exactement ce que je cherche, je vais donc de ce pas me renseigner davantage pour etre un cytoyen d'andorre, encore merci pour votre partage inspirant!!